V  

© 2009 Bertrand Bonnetier

Valse : Danse à trois temps, à laquelle on attribue une origine bavaroise. Quoique déjà utilisé au XIVe siècle, ce mot commence à être connu au XVIIIe, lorsque la haute société s'intéresse à cette danse. La valse se distingue d'une autre danse qui possède le même rythme, le ländler, par son caractère plus léger et enjoué. Schubert et Weber sont les premiers compositeurs à avoir introduit cette forme dans la musique dite traditionnelle et, à leur suite, tous les compositeurs en vogue s'en servirent. Les valses les plus célèbres restent cependant celles pour piano de Chopin (il est impossible de danser sur leur rythme), ainsi que celles de Johannes Strauss qui ennoblit et fixa définitivement le genre.

Variation : Procédé qui est à la base de tout développement en musique et qui consiste à apporter des modifications progressives à une mélodie. Tous les grands compositeurs se sont adonnés au plaisir de prendre des thèmes simples et de leur faire subir des transformations, autant sur le plan simplement mélodique que sur les plans rythmique et harmonique.

Vibrato : Oscillation régulière entre une note et une fréquence légèrement au-dessus, qui produit un son ample et riche.

Vièle : Instrument à cordes et à archet très répandu au Moyen Age.

Vihuela : Instrument à six cordes pincées, très en vogue en Espagne aux XVe et XVIe siècles. C'est l'ancêtre de la guitare.

Viole : Série d'instruments à cordes appartenant à une famille antérieure au violon. La forme en est caractérisée par un fond plat. Ils possèdent entre cinq et sept cordes et produisent un son doux et peu puissant. La famille comporte quatre membres (le soprano, l'alto, le ténor et la basse) et forme ainsi un quatuor pour lequel beaucoup de musique fut écrite au XVIIe siècle.

Violon : Instrument à archet et à quatre cordes, issu de la viole qu'il supplanta vers la fin du XVIIe siècle, époque à laquelle des luthiers comme Stradivarius et Amati produisirent des instruments si extraordinaires que l'on n'a jamais réussi à égaler leur facture. Depuis, des violonistes d'une qualité hors du commun (Tartini et Paganini) ont contribué à faire du violon l'instrument le plus joué et le plus utilisé dans la musique occidentale classique.