I  

© 2009 Bertrand Bonnetier

Idiophone : Terme d'organologie servant à désigner la catégorie des instruments dont le matériau peut entrer en vibration. Les claquettes, la guimbarde et l'harmonica de verre en font par exemple partie.

Imitation : Terme de technique de contrepoint qui signifie : reproduction partielle ou complète d'un motif mélodique dans une autre voix. Le canon est l'exemple le plus simple de cette technique.

Impressionnisme : Ce terme d'abord appliqué à la peinture a été utilisé pour la musique dans les dix dernières années du XIXe siècle. Il a surtout servi à décrire la musique de Debussy, quoique celui-ci ait toujours refusé cette étiquette. Les caractéristiques de cette esthétique sont : les titres employés pour désigner les œuvres (La Mer,Debussy; Jeux d'eaux, Ravel), des harmonies plus étendues, une phrase mélodique plus souple et des accompagnements plus flous et plus délicats.

Impromptu : Composition pour piano d'un caractère improvisé, en vogue au XIXe siècle. Les deux grands compositeurs que cette forme a inspirés plus particulièrement sont Schubert et Chopin.

Instrument transpositeur : Certains instruments à vent comme la clarinette, le saxophone, le cor et la trompette utilisent une méthode de lecture particulière. Pour des raisons de pratique technique, les partitions de ces instruments sont écrites avec des notes différentes de celles qu'ils jouent réellement. C'est à dire que, lorsqu'un clarinettiste lit la note do, il joue en fait un si bémol.

Intensité : L'intensité sonore est un phénomène physique qui peut se mesurer en décibels. Mais l'oreille humaine ne perçoit l'intensité que d'une façon subjective. Au XXe siècle, l'intensité est devenue un paramètre aussi important que la hauteur de son ou le rythme.

Interlude : Pièce brève introduite dans un ballet, un opéra ou une pièce de théâtre pour servir de transition.

Intermède : Pièce qui joue le même rôle que l'interlude mais qui possède un caractère comique : entre les actes dramatiques de l'opéra, on plaçait des petits actes comiques qui s'appelaient intermèdes.

Intermezzo : Pièce de genre destinée au piano et magnifiquement illustrée par Brahms.

Intervalle : Distance séparant deux sons entre eux. Trois cents savarts séparent deux notes de même nom (octave) et cinquante savarts deux notes voisines. L'intervalle de do à ré est appelé une seconde, celui de do à mi, une tierce et ainsi de suite. Après l'octave, les intervalles sont redoublés, c'est à dire semblables à celui de do à ré mais séparés entre-eux par huit notes.

Invention : Dans son premier sens, ce mot désigne une pièce de construction nouvelle. Les premières chansons descriptives de Jannequin furent appelées inventions. Mais Bach reprit ce terme pour écrire de courtes pièces didactiques d'écriture contrapuntique, étude indispensable à tout jeune pianiste qui veut comprendre comment jouer une fugue.

Istesso tempo : Expression italienne pour dire "même tempo". Employée lorsqu'il y a un changement de mesure pour indiquer que la valeur des notes ne change pas.