A  

© 2009 Bertrand Bonnetier

Abstrait (Musique abstraite) : Musique écrite à seule fin de recherche plutôt que pour illustrer une idée ou un thème. C'est l'opposé de la musique "à programme" comme la Symphonie pastorale qui illustre à travers la musique le thème jeu la vie à la campagne.

A cappella : Se dit de l'œuvre chorale qui se chante sans accompagnement, comme dans les anciennes chapelles.

Accelerando : En accélérant le mouvement.

Accident : Chacun des signes qui servent à altérer les notes au cours d'une partition (le dièse, le bémol, le bécarre).

Accolade : Trait réunissant plusieurs portées contenant les parties d'un morceau qui doivent s'exécuter simultanément.

Accompagnato : Abréviation de recitativo accompagnato, qui signifie que l'accompagnement doit suivre le chanteur en lui permettant de varier le tempo à volonté.

Accord : Union de sons constituant une harmonie.

Accord brisé : Notes jouées successivement plutôt que simultanément et dans n'importe quel ordre.

Accorder : Mettre les cordes d'un instrument au ton où elles doivent être.

Acoustique : Partie de la physique qui étudie les sons. "L'acoustique" est également la qualité d'un local du point de vue de la propagation des sons.

Adagietto : Peut signifier "lent, mais moins que l'adagio", ou désigner un bref morceau composé en adagio.

Adagio : Morceau joué dans un tempo lent.

Ad libitum : Souvent abrégée en ad lib. (à volonté), cette annotation indique à l'exécutant qu'il peut faire varier le tempo ou l'instrumentation à volonté, ou improviser la période indiquée.

Affettuoso : Avec affection et chaleur.

Agitato : D'un mouvement agité.

Agnus Dei : Littéralement, "agneau de Dieu". Prière de la messe. Dans l'accompagnement musical, c'est généralement la dernière ou l'avant dernière partie.

Agogiques : Notes mises en valeur non par la force avec laquelle elles sont jouées, mais par le temps durant lequel elles sont tenues.

Agrément : Notes ou groupes de notes ajoutées dans le courant d'une phrase musicale pour orner celle-ci ou varier une reprise, et figurés par des signes spéciaux ou par de "petites notes".

Aiguë : Se dit de sons clairs et perçants et des notes élevées dans l'échelle musicale.

Aléatoire : Musique dans laquelle l'auteur propose, au départ d'une composition déterminée, divers itinéraires d'exécution.

Allegretto : Vivement et gaiement, mais moins rapidement qu'allegro.

Allegro : Vivement et gaiement. Le premier mouvement des sonates est souvent exécuté allegro.

Allemande : Danse de style contrapuntique à quatre temps, premier mouvement de la suite (depuis l'époque baroque : de 1600 à 1750).

Altiste : Musicien qui joue de l'alto.

Alto : Instrument à cordes un peu plus grand que le violon, accordé une quinte au-dessous de ce dernier. Instrument de cuivre à vent, intermédiaire entre le bugle et le baryton.

Anche : Languette vibrante placée dans le bec de certains instruments à vent.

Andante : Mouvement exécuté modérément.

Anticipation : Note jouée avant l'accord auquel elle appartient, créant ainsi une dissonance avec l'accord précédent.

Antienne : Verset chanté en partie avant un psaume ou un cantique et qu'on répète ensuite tout entier.

Antiphonaire : Livre liturgique contenant l'ensemble des chants exécutés par le chœur à l'office ou à la messe.

Appassionato : Avec passion. La Sonate pour piano en fa mineur de Beethoven est souvent appelée l'Appassionata.

Appoggiature : Note d'ornement qui précède la note réelle à un intervalle de seconde et qui est écrite en caractères plus fins.

Arabesque : Ornement dans le sens musical du terme.

Aria : Air, mélodie, écrit pour un vocaliste solo avec un accompagnement musical (surtout en opéra).

Armure (ou armature) : Altérations constitutives (dièses et bémols), placées à la clef, et indiquant la tonalité du morceau.

Arpège : Exécution successive des notes d'un accord.

Arrangement : Adaptation d'un morceau de musique pour un instrument autre que celui pour lequel il à été écrit.

Atonalité : Ecriture musicale se libérant des règles tonales de l'harmonie traditionnelle.

Attacca : Par cette indication, le musicien sait qu'il doit passer d'une partie musicale à une autre sans pause.

Augmentation : Consiste à accroître la durée d'une note (on dit qu'une note est "pointée", ce qui signifie que sa valeur est augmentée de moitié).